Enfance Enfance

Publié le 12 juillet 2016 | par Boris Milisavljevic

1

Un enfant sur cinq vit sous le seuil de pauvreté en France

L’avenir de notre pays passe par nos enfants et pourtant … Un enfant sur cinq vit sous le seuil de pauvreté en France.

D’après la dernière étude de l’INSEE sur ce sujet, pas moins de 2,7 millions d’enfants vivaient sous le seuil de pauvreté en France en 2013. L’UNICEF estime pour sa part qu’il y en aurait plus de 3 millions.

L’UNICEF ajoute qu’en France « plus de 600 000 enfants grandissent encore dans des environnements délétères, voire à la rue ! »

Quel avenir pour la France si nous ne nous réveillons pas immédiatement ?


Boris Milisavljevic - Je m'engage !

  • Je m’engage à suivre scrupuleusement les préconisations de l’UNICEF.
  • Je m’engage à rédiger avec les citoyennes et citoyens de Vitry-sur-Seine et d’Alfortville, une proposition de loi pour l’enfance et de la défendre devant l’Assemblée nationale.

Le seuil de pauvreté

Différents seuils de pauvreté peuvent être utilisés dans les études statistiques : des seuils à 40 %, 50 % ou encore 60 % du revenu médian.

Dans son étude, l’INSEE a retenu par exemple le seuil de 2 100 euros par mois pour un couple avec deux enfants de moins de 14 ans, soit 60 % du revenu médian pour une famille de ce type.

Notons bien que ce revenu comprend les allocations et aides sociales.

Les familles sont davantage touchées par la pauvreté

En France, aujourd’hui, les familles composées de deux enfants ont des niveaux de vie nettement inférieurs à la moyenne. En outre, plus les enfants sont grands, plus le niveau de vie baisse.

Contrairement à ce que certains prétendent, les allocations et autres aides sociales ne suffisent pas à compenser cette baisse du niveau de vie.

En ce qui concerne les familles monoparentales avec plusieurs enfants, leur niveau de vie annuel moyen est inférieur de 37 % au niveau de vie moyen de l’ensemble de la population.

Il faut mettre en œuvre les dernières préconisations de l’UNICEF

L’UNICEF et ses partenaires recommandent notamment à la France :

  • « d’adopter et d’appliquer une législation qui consiste à mettre fin à la pauvreté des enfants, en établissement notamment des indicateurs de suivi », lesquels sont actuellement insuffisants ;
  • « de donner la priorité, dans la législation et dans les mesures de suivi aux enfants et aux familles qui ont le plus besoin de soutien » ;
  • « de veiller à la mise en œuvre rapide du droit opposable au logement. »

Les études de l’INSEE et de l’UNICEF

 

Tags: , ,


À propos de l'auteur



Une Réponse à Un enfant sur cinq vit sous le seuil de pauvreté en France

  1. Margot94 a écrit :

    Dure réalité malheureusement… Si les recommandations de l’UNICEF étaient mise en place, cela représenterait déjà en grand pas concernant les droits des enfants !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de page ↑